23 heures en 2 jours

05.06.2006 | Richy
666 visiteurs  -  Aucun commentaire

Qui dit mieux ? Arrivée jeudi matin, entretien avec la RH juste après qu’un pigeon eut décidé de satisfaire ses besoins primaires de pigeon new-yorkais sur le plan de métro que je lisais devant le hall du Mac Graw Hill Building, bâtiment où j’exerce donc désormais en tant qu’assistant trader sur le desk DEAI des obligations convertibles à la Société Générale. Si ce que je viens d’écrire vous parait plus abscons que le programme du parti socialiste français, vous êtes normal(e). Pour faire très simple, un desk, c’est l’élément primaire de la salle des marchés. Celle-ci est divisée en différents desks, ou "plans de travail", où quelques personnes (je pourrais dire quelques mecs vue la prépondérance du sexe masculin dans ce type de locaux) achètent, conçoivent, vendent des produits financiers. Chaque desk a sa spécialité. En effet, contrairement aux idées reçues, les salles de marché ne se contentent pas d’opérer sur de simples actions cotées en bourse. Il existe énormément d’autres "produits" financiers, comme les obligations, les options, les monnaies (et les taux de change), les matières premières, etc.

Mon desk est donc un desk d’obligations convertibles, c’est-à-dire qu’on répertorie, achète et vend des obligations simples, et des obligations pouvant être converties en actions. Je ne vais pas m’apesantir sur les détails techniques maintenant, j’aurai un an pour le faire ! Pour être encore plus précis, étant donné le lien entre "nos" obligations et le marché des actions, le desk est de fait chargé d’opérer un arbitrage entre ces deux marchés. L’arbitrage, c’est grosso modo le fait de gagner de l’argent sns mise initiale. Si je vends un stylo, que je n’ai pas encore, au prix d’un euro, et qu’avec cet euro, j’achète effectivement le stylo, mais à 90 centimes, que je livre donc mon stylo à mon acheteur, je gagne 10 centimes par arbitrage. C’est simple, non ? Bon en fait, ça l’est pas, mais whatever.

En deux jours, j’ai fait connaissance avec l’équipe du desk, et notamment avec le manager qui m’avait fait passer l’entretien à Paris, et également avec le stagiaire dont je prends la relève. Un mec super sympa, qui m’a expliqué les marches à suivre pour pouvoir prendre le train en marche. Rien à voir avec l’andouille de mon précédent stage. Lui rentrant en France samedi 3 pour des histoires de visa, je suis donc, dès lundi, seul pour accomplir mes premières vraies tâches. Pas complètement seul, car les traders du desk sont censés répondre aux questions qu’on leur pose... Censés... On verra si cela est vrai ! En deux jours donc, 23 heures de présence (en comptant le repas pris sur le desk, faut pas perdre de temps !), et surtout d’activité intense ! Présentation des outils informatiques des traders, du logiciel Bloomberg, et puis de la salle en général. Peu de place, du bruit, de l’agitation, des millions de dollars qui vont et viennent à moins de trois mètres de moi.

J’en chopperais bien un petit au passage, mais malheureusement, tout ou presque est purement électronique ! Dommage, il va donc falloir les mériter...

 

Poster un nouveau commentaire


Emoticones :

(Pour insérer un émoticone, cliquez simplement sur l'image.)

:aime::bof::clindoeil::diable::en_colere::etoile::exclamation::fleur::interrogation::langue::lol::lunettes::mouai::pas_content::pleure_de_rire::rigolo::sourire::surprit::triste::xtra:

Titre :

Texte de votre message :

(Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)


Lien hypertexte (optionnel)

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d'informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)


Qui êtes-vous ? (optionnel)


Articles les plus populaires

Articles les plus consultés

Articles récemment mis à jour

Le blog de Richard A New York est un site de la marque DLABAL Design

2 rubriques ... 25 articles ... commentaires ... sites référencés ... 0 visiteurs par jour (20540 au total)

Haut de page | XHTML 1.0 | CSS 2